mardi 24 janvier 2017

Le Silence des Dragons, tome 1 - Chronique

"Je te suis, petite deux-pattes. Mon sort est entre tes mains..."

Le Silence des Dragons, tome 1 : Dracaenars
Alizée Villemin
Éditions Lune Écarlate
180 pages

Lorsqu’une fille d’aubergiste fougueuse et sans le sou découvre un artefact aussi ancien que mystérieux ; lorsqu’une jeune noble délicate, en quête d’amour-propre, part à la recherche d’un peuple éteint depuis des siècles... Alors peut-être tout n’est-il pas perdu ? Peut-être réussiront-elles à mettre fin au Silence des Dragons...
 
Au mois de décembre 2016, je découvrais la plume d'Alizée Villemin avec le premier tome de sa série steampunk, Lady Falkenna. Si vous vous souvenez bien de mon avis, cela avait été une excellente lecture (et sinon, la chronique est ici... Allez zou ! Vous pourriez louper quelque chose...). Et vous savez quoi ? Rebelote ici ! J'ai adoré ce premier tome de sa nouvelle série fantasy ! Décidément, je crois que j'ai un bon feeling avec ce que propose cette auteure... En tout cas, un grand merci à elle pour l'envoi de ce livre et pour sa patience !

Avec le tome 1 du Silence des Dragons, nous plongeons en plein cœur d'un univers moyenâgeux duquel ont disparu les dragons. En effet, de nombreuses légendes content leur existence. C'est ce qui motive le départ d'Elenn, une princesse pas comme les autres : elle veut les retrouver. Mais ce n'est pas la seule : Maëlys se voit également chargée de cette mission par la mère-même des dragons. Arriveront-elles à les retrouver ?
 
"Peine perdue. Une gamine, une empotée, un blessé, un chaton, un ramassis de souvenir. Belle équipe... Pas étonnant que ça finisse mal !"
 
Maëlys et Elenn sont deux personnages féminins que j'ai beaucoup aimés. Elles n'ont strictement rien à voir, si ce n'est leur courage et la volonté qu'elles mettent dans leur quête, qu'elles mettent pour s'échapper d'une vie ou d'une image qui ne leur plaît pas : la première est fille d'aubergiste, l'autre est une noble. Tout au long de l'aventure, les deux jeunes filles évoluent, même si l'évolution d'Elenn est, pour moi, la plus impressionnante. Effectivement, c'est une princesse malmenée par les hommes de sa famille, agressée à cause de ses rondeurs par exemple. Et dans son périple, on la voit s'affirmer, oser se montrer, s'épanouir... C'est sûrement pour cette fragilité touchante s'enhardissant qu'Elenn est mon personnage préféré du roman.

Outre ces deux protagonistes, les personnages secondaires sont bien construits, encore mieux que dans Lady Falkenna. Certains m'ont surprise dans le bon sens, d'autres dans le mauvais. On essaye de bien les discerner mais très souvent, on est bernés du début jusqu'à la fin.

"Elenn n'était pas belle. Elle le savait."

Ces personnages ont donc fait que j'ai directement accroché au roman. Mais au-delà de cela, l'histoire est elle aussi bien ficelée. Mêlant les points de vue de Maëlys et d'Elenn (les deux à la 3ème personne), on a toujours de nouvelles informations qui complètent ce qu'on a déjà appris avec l'une ou l'autre. En plus, ce mélange de points de vue renforce l'addiction : forcément, l'auteure ne se prive pas du plaisir de couper certains chapitres à des moments bien critiques... Du coup, on a envie de savoir la suite forcément...
 
L'univers est aussi bien construit. Les créatures présentées ont exacerbé mon imagination et les lieux emblématiques du roman m'ont mis des étoiles dans les yeux. Et cet univers est très agréablement porté par la plume d'Alizée Villemin, dont la qualité avait déjà été soulignée dans ma chronique du tome 1 de Lady Falkenna.

Et juste un mot sur la fin : qu'est-ce que c'est que ça ?! Comment peut-on faire ça ? J'étais presque en pleurs, déchirée par les rebondissements... C'est rare de voir ce genre de choses se produire...

Bref, c'est une excellente lecture qui m'a charmée du début jusqu'à la fin ! Les personnages, l'histoire et l'univers m'ont extrêmement plu. Il ne manquait que la toute petite étincelle pour atteindre le coup de cœur... Mais, croyez-moi, on y était tout près.

mercredi 11 janvier 2017

Shadow, tome 1 - Chronique

"Le policier était séduit par la personnalité du garçon. Un être brillant, malgré son handicap."

Shadow, tome 1 : Les yeux de la nuit
Claude Merle
Bulles de savon
294 pages

Léo Langlois n'est pas un adolescent comme les autres. Surdoué, il peut voir ce qui reste invisible pour la plupart des gens, en particulier les enquêteurs de police. Ce don extraordinaire fait de lui un génial détective. Qu'est ce qui le différencie des autres ? Léo est aveugle. Loin d'être un handicap, sa cécité développe sa perception dans tous les domaines et lui permet de résoudre les énigmes les plus indéchiffrables.

C'est avant tout pour son personnage que j'ai décidé de lire ce livre : il m'avait l'air original et doté de caractéristiques peu communes comparés aux autres personnages de la littérature jeunesse. A-t-il tenu ses promesses ? Réponse : oui. En tout cas, je remercie les éditions Bulles de savon pour cet envoi.

Léo Langlois est un adolescent particulier. Non, il ne l'est pas à cause de son handicap, bien au contraire : il lui sert. Il a en effet pu développer des capacités que les autres n'ont pas. Facultés additionnées à son intelligence, on obtient quelqu'un de particulier. Et qu'est-ce que cela donne lorsque ce jeune homme se décide à retrouver son père grâce à ses talents ? Réponse dans ce livre.

Léo est un jeune homme très intéressant et à multiples facettes auquel on s'attache aisément. Pourquoi plusieurs facettes ? D'une part, il peut être très doux, prévenant et aux multiples qualités, comme l'explique sa grand-mère ici : "Mais Léo n'avait pas tardé à faire sa conquête. Loin d'être un boulet, le garçon avait illuminé sa vie. C'était un être passionnant, très différent des autres, attentionné, délicat , et d'une intelligence rare." D'autre part, il peut se montrer très ironique, cynique voire presque froid. C'est donc un personnage à la personnalité complète, cette dernière effaçant quasiment son handicap. Pour moi, c'est le gros point fort de ce livre et j'ai donc été ravie de voir à quel point ce personnage était réussi.

"Elle aimait leur complicité, un mélange de tendresse et d'ironie."

Cependant, il n'est pas seul. Quoi que l'on dise, sa cécité peut lui nuire. Mais heureusement, sa bande d'amis est toujours là pour l'aider dans ses affaires et prendre soin de lui ! D'ailleurs, leurs capacités d'espions pourraient bien faire rougir les grands groupes d'espionnage... Cette petite bande est attachante et donne de la vie et de la bonne humeur dans ce roman.

En tout cas, ce que j'apprécie le plus chez tous les personnages, c'est qu'ils ne soient pas manichéens : ils ne sont pas tout blancs ou tout noirs. Ils ont tous des aspects un peu plus négatifs parmi leurs qualités. Bref, qu'ils soient adultes, adolescents, proches de Léo ou non, ils semblent tous vraisemblables.

Ensuite, l'histoire est plutôt bien menée. Dès le début, on rentre dans l'action et certaines affaires s'enchaînent rapidement. Alors, même s'il y a quelques moments où je n'étais pas trop dedans, des éléments captent tout de suite notre attention un minimum, que ce soit un indice, un événement ou la volonté d'un personnage.

"Mais j'ai d'autres preuves : ta manière de bouger, de rire, de parler... Les filles trahissent leur beauté sans le savoir."

En effet, comme la narration est à la 3ème personne, on sait ce que pense Léo mais aussi les autres personnages. Du coup, chacun d'entre eux complètent le portrait d'un autre ou donne une vision différente d'un événement par exemple. Mais, ce procédé ne se retrouve pas chez tous les personnages : on n'accède pas à la conscience de tous et certains assez mystérieux et énigmatiques.

Enfin, la plume de Claude Merle est agréable à lire. Ce qui m'a surtout frappée, c'est qu'il y a beaucoup de dialogues. C'est arrivé que je sois légèrement perdue durant ces passages-là mais généralement, on y apprenait pas mal de choses, que ce soit sur les protagonistes ou les intrigues. De plus, l'accent mis sur l'oral permet de nous mettre plus facilement à la place de Léo. En effet, il y a quelques descriptions de lieux ou de personnes mais la vue est l'un des sens les moins mis en avant. Autre bon point pour ce livre.

En conclusion, c'est une bonne lecture ! Avec un protagoniste attachant et bien construit - tout comme les autres personnages - et une importance accordée aux sens autres que la vue, ce livre m'a plu.

dimanche 1 janvier 2017

Bilan de l'année 2016 !

 Bonne année chers lecteurs et chères lectrices ! Qu'elle soit pleine de tout ce que vous voulez !


Et qui dit nouvelle année dit bilan de l'année passée.  Je ne vais pas traîner et vais commencer par un petit bilan un peu perso très rapide puis passer à des choses qui vous intéressent plus : le bilan littéraire de 2016, si j'ai réussi à tenir mes résolutions et ce que je prévois pour cette nouvelle année.

Que dire de l'année 2016 sur le plan personnel sans trop rentrer dans les détails ? Je dirais que au final, ça été une bonne année : j'ai enfin trouvé des personnes sur qui je peux compter en toutes circonstances, je sais ce que je veux faire pour mon post-bac, suis contente de mon année scolaire et ai eu plein de petites joies et de petits échanges, notamment avec vous. Alors, certes, je peux encore me pourrir la vie avec mon stress ou mon manque de confiance en moi. Mais rien de terriblement grave ne s'est passé, que demander plus ? Enfin bon, je ne vais pas trop m'épancher dessus, surtout que vous pouvez en apprendre un plus peu plus sur cet article-là ou encore, en réponse à ce tweet pour ceux qui ont Twitter :

Place au bilan littéraire ! J'ai lu quelques livres de plus par rapport à l'an dernier : 78 livres. Je trouve ça pas mal personnellement, surtout que tout ça me permet de comptabiliser 15 031 pages lues ! Et qu'ai-je lu ? Quasiment autant de SP que de lectures strictement plaisir, ce qui m'a un peu étonnée. Mais comme je ne lis que ce qui me tente et me plaît, on peut dire que les SP peuvent eux aussi être considérés comme des lectures "plaisir"... Ah si, une information importante encore : je n'ai eu aucune déception ! Voyez plutôt le détail !

Si vous voulez voir plus en détail quels livres font partie des catégories, je vous invite à appuyer sur le titre de celles-ci. Et si la chronique d'un de ces livres vous intéresse, vous pouvez la trouver répertoriée ici !

Lectures mitigées


Bonnes lectures

Très bonnes lectures
Excellentes lectures

Coups de coeur

Maintenant, voyons si j'ai tenu mes résolutions de l'an passé... D'ailleurs, je vais les garder pour cette année. Pas la peine d'en mettre d'autres, je ne les tiendrais pas, je me connais.
Faire baisser ma PAL : Euh... LOL. Je suis même arrivée à plus ou moins 116 livres patientant dans celle-ci. No comment.
Essayer de lire au moins autant de livres qu'en 2015 : Ça, c'est fait !
Lire des livres en VO : Pareil ! Je n'en ai lu que 3 ou 4 mais je suis lancée maintenant !
Continuer à travailler sur ma confiance en moi : Bon, ça, ça dépend les moments. Mais je pense être sur la bonne voie... Du moins, j'espère.
 
Et enfin, venons-en à ce que je prévois pour cette nouvelle année pour le blog ! Et bien, un GROS changement ! En effet, pour diverses raisons que je vous expliquerai plus tard, le blog va changer de nom, d'adresse et d'apparence. Mais, no panic, Litou sera toujours là et je parlerai toujours de livres... Je pense avoir trouver ces derniers jours un bon concept que j'ai hâte de mettre en application. En tout cas, j'espère que tout ce que je vous proposerai après cette remise en question vous plaira. D'ailleurs, n'hésitez pas à me dire en commentaire ce que vous appréciez le plus (ou ce que vous appréciez le moins) sur mon blog pour savoir ce que je garde ou enlève. Et aussi si les "Quoi d'neuf ?" vous semblent nécessaires : vous avez dû remarquer que j'en faisais de moins en moins, voire pas du tout, et je vous avoue que ce n'est pas un article auquel je tiens plus que ça,, sauf pour le côté "échange" que je peux avoir avec vous. Bref, dites-moi tout, je compte sur vous !
 
Donc, voilà, au revoir 2016 et bonjour 2017, année qui promet beaucoup de changements ! Merci à vous d'être là ! Et encore une fois, bonne année !